Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Le numéro 1 du Buzz

logo Abidjan buzz

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

 

AGENDA

PDF Imprimer Envoyer
Écrit par TOA Marc   
Lundi, 06 Mai 2013 16:53

alt

LE DIVORCE DE L'ARTISTE IVOIRIENNE CHANTEUSE CLAIRE BAHI
CLAIRE BAHI ET SON ÉPOUX, LE DIVORCE?
(à lire absolument!)
 

On va encore parler des "gos bétées". Sacrées sont les artistes chanteuses de Côte d’Ivoire. Elles font des mariages à grande pompe pour ne divorcer que quelques mois après. C’est le cas de l’artiste Claire Bahi, qui s’est attachée traditionnellement la corde au cou avec l’homme politique Nigérian, Chief Bamidélé Onifadé, il y a de cela dix mois, et qui vient d’être divorcé par ce dernier pour un manque de confiance. Et cela pour une liaison qu’elle a eue par le passé avec le footballeur international ivoirien de Sain Etienne, Max Gradel. Une relation que continue de traîner la star la plus sexy de sa génération dans ces différentes déclarations à la presse.

Cette fois ces derniers mots à un tabloïd ivoirien, lui ont coûté la fin de son rêve de quitter l’épineux monde du célibat, dont jouit la plupart des chanteuses de Côte d’Ivoire.

Ce qui a gâté les choses pour la prometteuse du « Bobarafitini » qui signifie petites fesses en langue locale, c’est que le footballeur a au cours d’une interview dans un magazine de la place révélé qu’elle lui en « voulait parce qu’il avait refusé de coucher avec elle ». L’artiste qui est maritalement avec son époux, a cru bon de répondre au joueur ivoirien. La star au déhanchement rétorque dans le même magazine « (…) Quand il me regarde, est –ce qu’il peut dire qu’il a refusé de coucher avec moi ? Je reconnais que Max Gradel et moi avions flirté mais jamais eu de rapports sexuels. Il y a quelques années, il m’a appelée pour me demander pourquoi j’avais refusé de coucher avec lui. Je lui ai répondu que lorsqu’il m’épouserait comme il l’avait promis et qu’il m’emmènerait à Londres, on passera à l’acte, ce qu’il n’a pas fait ». Cette réplique au footeux ivoirien, sera fatale pour la chanteuse, dont le mari entre temps en voyage et ayant été informé des déclarations de son épouse lui fait savoir qu’il n’est pas content et il conclut que Claire Bahi a accepté de se marier avec lui pour se venger de Max Gradel qu’elle continue d’aimer, alors s’installe une crise de confiance entre les deux tourtereaux.

Et voilà, une artiste de plus en Côte d’Ivoire qui revient à son véritable statut de femme frivole comme l’indique la plupart des observateurs à propos des chanteuses ivoiriennes.

Claire Bahi brise ainsi son deuxième mariage après son idylle avec le producteur Fadiga De Milano qui l’avait répudiée pour infidélité avec l’artiste Soum Bill.

Même si elle ne savoure pas vaincue, elle compte tout faire pour laver son affront. Elle aurait dépêché des émissaires auprès de l’homme politique, pour le faire revenir à la raison, mais ce qui s’annonce difficile, parce qu’aux dernières nouvelles, le Chief Bamidélé Onifadé vient de lui arracher les deux cylindrées qu’il lui a offerte et autres biens.

Une nouvelle fois, le mariage d’une artiste ivoirienne ne dure que le temps d’un feu de paille. Sacrées artistes féminines éburnéennes, qui sera la prochaine ?...

source: koaci.com

 




 

 

 

copyright 2011 abidjanbuzz.com By XPERTCI. Tous droits réservés